UGANDA VIOLATING EASTERN CONGO

Province Orientale: brève incursion de l’armée ougandaise à Ovo

publié il y a 20 heures, 52 minutes, | Denière mise à jour le 10 juin, 2015 à 3:07 | sous Actualité, Ituri, La Une, Politique, Province Orientale, Régions,Sécurité, Société. Mots clés: FARDC, incursion, Ougandais, Ovo

Congo-Uganda-Rwanda-Burundi-map

Des soldats ougandais sont brièvement entrés au village d’Ovo, territoire d’Aru, sur le sol congolais mardi 9 juin où ils ont détruit une dizaine de maisons récemment construites par des Congolais. Selon des sources de la société civile d’Aru, ces soldats prétendent que le terrain sur lequel ces maisons ont été bâties constitue la zone neutre entre l’Ouganda et la RDC et qu’aucun édifice ne doit y être construit.
Militaires et policiers ougandais, lourdement armés, ont détruit plus de dix maisons à Ovo mardi et ont lancé de gaz lacrymogène pour disperser la population locale, indiquent des sources de la société civile d’Aru. Selon ces dernières, ces soldats ne se sont retirés de cette zone qu’à l’annonce du déploiement des Forces armées de la RDC.
Cette situation a créé une vive tension dans ce secteur, poussant des centaines des Congolais d’Aru à affluer sur lieu de l’incident pour protester contre ce qu’ils estiment être une invasion du territoire congolais par des Ougandais.
A (re) Lire: Des militaires ougandais signalés à Rutshuru, selon le président de l’assemblée provinciale
Avant l’arrivée des FARDC, les habitants d’Aru avaient même hissé le drapeau de la RDC à la frontière.
La tension a baissé lorsque Venant Nkosi, l’administrateur du territoire d’Aru, a dit à ses administrés qu’il avait saisi ses chefs pour qu’une solution soit trouvée à ce nouvel incident frontalier.
Pour la société  civile d’Aru, l’acte posé par les forces de sécurité ougandaises est une violation des  frontières congolaises.
Le président de cette structure, Héritier Aundu demande l’implication du gouvernement pour mettre fin à ce conflit:
«La population autochtone a construit plus de dix maisons alors les Ougandais sont venus piller ces maisons. Comment est-ce qu’une armée étrangère peut venir interdire aux autochtones de la RDC de construire chez eux. La population d’Aru veut voir clair sur cette zone-là», a-t-il tempêté.
En avril dernier, l’armée ougandaise avait été aperçue dans les villages du secteur de Ruwenzori (Nord-Kivu).
Les éléments ougandais s’étaient retirés de ces villages et pris la direction du parc national des Virunga avant l’arrivée de l’armée congolaise.
Lire aussi sur radiookapo.net:
Eastern Province: brief incursion of the Ugandan army to Ovo
published there 20 hours, 52 minutes | Last Update June 10, 2015 at 3:07 | under News , Ituri , La Une , Politics , Eastern Province , Regions , Safety, Company . Keywords: FARDC , incursion , Ugandans , Ovo

Ugandan soldiers briefly entered the village of Ovo, Aru territory, on Congolese soil Tuesday, June 9, where they destroyed a dozen houses recently built by the Congolese.According to sources from civil society Aru, the soldiers claim that the land on which these houses were built is the neutral zone between Uganda and the DRC, and that no building should be built there.
Ugandan military and police officers, heavily armed, destroying more than ten houses Ovo Tuesday and launched tear gas to disperse the local population, say civil society sources of Aru. According to them, these soldiers are removed from this area is that the announcement of the deployment of the Armed Forces of the DRC.
This has created a great tension in this sector, pushing hundreds of Congolese Aru pouring on site of the incident to protest against what they consider an invasion of Congolese territory by Ugandans.
A (re) read: Ugandan military reported in Rutshuru, according to the president of the provincial assembly
Before the arrival of FARDC, the inhabitants of Aru had even raised the flag of the DRC border.
The voltage dropped when Coming Nkosi, the administrator of the territory of Aru, told his constituents that he had seized its leaders for a solution is found to this new border incident.
For civil society Aru, the act committed by the Ugandan security forces is a violation of Congolese borders.
The president of this structure, Heir Aundu demand government involvement to end this conflict:
” The Aboriginal population has built more than ten houses, so the Ugandans came plunder those houses. How does a foreign army can come prohibit indigenous DRC to build home. The population wants to see Aru clear on that area , “he stormed.
Last April, the Ugandan army had been seen in the villages of Ruwenzori area (North Kivu).
Ugandan elements had withdrawn from these villages and assumed leadership of the Virunga National Park before the arrival of the Congolese army.
Read also on radiookapo.net: