THE CO-ORDINATED EXTERMINATION OF RWANDANS IN DRC

RE POSTED FROM                 IKAZEIWACU

KISANGANI: DOLEANCES DES CANTONNES FDLR.

20 septembre 2015

Amakuru

A son Excellence Madame Stergomena Lawrence Tax

Secrétaire Exécutive de la SADC

SADC House – Plot No. 54385

Central Business District -Private Bag 0095

Gaborone

Botswana

 

KISANGANI, le 27 Août 2015

 

Objet: Doléances des cantonnés FDLR

 

Excellence,

Nous les ex-combattants FDLR cotonnés avec nos dépendants à KISANGANI, avons l’honneur de nous adresser à votre haute personnalité pour transmettre nos doléances eu égard à notre prise en charge et notre sécurité dans les tous prochains jours.

Rwandan refugees who are being starved to death by MONUSCO in the Kisangani transit camp

Dans toutes nos précédentes correspondances dont vous avez toujours été informée, nous avons fait part des conditions de vie pénibles que nous menons surtout depuis le début de cette année 2015 après que le Gouvernement de la RDC (République Démocratique du Congo) ait déclaré qu’il n’était plus en mesure de nous prendre en charge. Ainsi, les coupures et privations récurrentes de la ration alimentaire prolongées pouvant s’étendre même sur une semaine entière, l’approvisionnement insignifiant en bois de chauffage, l’irrégularité des soins médicaux et l’inaccessibilité de certains services médicaux, sont le lot de notre quotidien.

N’eut été l’intervention alimentaire d’urgence combien salutaire fournie par la MONUSCO depuis le 20 Juillet 2015 s’ajoutant à son traditionnel appui en eau potable, l’électricité et produits pharmaceutiques, la situation des cantonnés aurait été beaucoup plus catastrophique.

Maintenant que la MONUSCO stoppe toute son assistance aux cantonnés de KISANGANI à partir de la fin du mois de Septembre 2015 conformément à la déclaration de son patron Monsieur Martin Kobler en visite chez nous ce 22 Août 2015, et que, à en croire les informations de la BBC captée ce 25 Août 2015, nos confrères cantonnés de KANYABAYONGA et WALUNGU seront eux aussi privés de l’assistance de la MONUSCO à partir du 05 Septembre 2015, l’on se demande alors quel sera notre sort après cette échéance?

Nous vous informons, par ailleurs, que notre sécurité devient de plus en plus menacée depuis ces derniers temps suite à la guerre que l’armée de la RDC mène contre les FDLR dans les deux KIVU.

En témoignent les faits ci-après:

  • Les soldats des FARDC chargés de notre sécurité rapprochée ont reçu les instructions de nous prendre pour leurs ennemis, soi-disant que leurs frères subissent des dégâts dans les combats.
  • La destruction à l’intérieur du camp ce 12 Août 2015 du jardin-potager qui permettait aux cantonnés de survivre tant bien que mal pendant les coupures et privations de la ration alimentaire.
  • Les propos menaçants et les contraintes multiformes au rapatriement, de la part de certains agents commis à la gestion du camp et même ceux du DDRRR-MONUSCO, insinuant que l’usage de la force par le Gouvernement de la RDC n’est pas exclu. L’isolement forcé des cadres de tous les camps de cantonnement et ses conséquences connues s’inscrivent dans le cadre de ces contraintes qui visent aussi à boycotter le processus de désarmement volontaire des FDLR en cours. Alors, qu’adviendra-t-il après le retrait de l’œil vigilant de la MONUSCO?

De tout ce qui précède, et en attendant que les conditions du retour pacifique dans notre chère patrie, en toute sécurité et en dignité soient réunies conformément à la déclaration des FDLR du 30 Décembre 2013, nous exhortons la SADC à bien vouloir prévoir à temps la relève de la MONUSCO quant à notre prise en charge pour la sécurité.

Dans l’espoir que nos doléances ici formulées rencontreront votre assentiment et trouveront une suite appropriée, nous vous prions de bien vouloir agréer, Madame la Secrétaire Exécutive, l’expression de notre haute considération ainsi que celle de notre entière confiance en la SADC.

Pour les cantonnés de KISANGANI,

fichier pdf Grievances of FDLR former combatants cantoned in Kisangani – 27 August 2015

 

Major Faustin Mugisha

PO Adjudant Chef FASHAHO Léonidas.

Cpi à:

A son Excellence Général-Major BYIRINGIRO Victor, Président ai des FDLR.