RACISM ALIVE AND WELL IN TUTSI EMPIRE HQ OF RWANDA

RE POSTED FROM              IKAZE IWACU

RWANDA: L’APARTHEID DANS LE SYSTEME DE L’EDUCATION DU FPR.

5 septembre 2015

Politiki

« La politique de l’éducation du FPR est celle de la discrimination de haut niveau qui coince certains groupes de la population rwandaise, à cause de leur passé, dans une situation d’être semi-analphabètes ou illettrés, tandis qu’elle avantage une autre partie de la population. « Les inégalités au sein du système de l’éducation sont équivalentes à une politique d’apartheid ». Un professeur dans les sciences de l’éducation à la NYU dit à IKAZE IWACU.

La Lettre du Nord: Le gouvernement du FPR a systématiquement créé un système d’éducation fondé sur l’apartheid. Il y a une ségrégation éthnique dans le système éducatif au Rwanda, où on octroie des bourses aux enfants des Tutsis élites de l’Ouganda, pour pouvoir étudier dans des meilleures universités dans le monde, tandis que le reste des enfants restent au Rwanda pour étudier dans un système éducatif qui est déjà détruit.

Alors que le monde et les Rwandais se concentrent sur les guerres en République démocratique du Congo, au Burundi, etc.., l’UNICEF a dernièrement publié des données révélant que 94% des écoles en milieu rural au Rwanda sont sous-financées, avec des enseignants non formés. Une estimation approximative indique que 60% de Hutus vivent dans les zones rurales.

Selon l’UNICEF le Rwanda a connu une crise dans le système de l’éducation, pour la dernière décennie, le système éducatif a connu une diminution marquée des enseignants, la chute du taux de fréquentation scolaire, des taux de 90% à 52% et le chambaredement du programme d’études au niveau national. En 2012, l’année scolaire a commencé avec deux semaines de retard, car le gouvernement du FPR tombe de plus en plus en faillite, en raison de la corruption des hommes forts du pouvoir et l’incompétence de l’Etat.

http://www.unicef.org/rwanda/education.html

green hill school

Le gouvernement du FPR a créé un système de l’éducation d’apartheid au Rwanda, où les pauvres qui sont en majorité les Hutus et qui dépendent des écoles publiques, qui offrent le système éducatif le plus épouvantable en Afrique sub-saharienne. Le système éducatif au Rwanda est totalement détruit pour la majorité, tandis que quelques enfants obtiennent l’éducation de première classe dans les écoles privées.

Le système de l’éducation au Rwanda a commencé à se détériorer en 2000, lorsque le haut Conseil de l’éducation du Rwanda a été infiltré par des cadres du FPR par un grand objectif de créer un système d’éducation d’apartheid, où les pauvres qui sont les Hutus majoritaires obtiendraient l’alphabétisation de base sans qualification, tandis que les Tutsis se propulseront comme intellectuels au Rwanda.

Après avoir prêté serment comme président le 24/03/2000, la première mission du dictateur Kagame était de créer un système d’éducation fondé sur trois pilliers:

  • Le premier pillier était le système d’éducation pour les enfants de la classe d’élite qui sont en majorité des Tutsis,
  • Le second pillier était un système d’éducation pour les enfants des familles de la classe moyenne dont la majorité sont également Tutsis,
  • Et le dernier pillier était le système d’éducation des familles pauvres qui sont en majorité Hutus.

bamwe_mu_bana_bashobora_no_guhagarika_amasomo_kubera_ubushoboziLe gouvernement du FPR a transformé la structure de l’éducation comme un principe central de l’apartheid, où un seul groupe éthnique composé seulement d’enfants tutsis, qui obtient tous les avantages éducatifs, tandis que le reste des groupes éthniques (Hutu et Twa) reçoit une éducation de qualité inférieure qui ne mérite pas d’être appelée, une éducation.

Le mythe de la gratuité de l’enseignement avancé par le gouvernement du FPR.

En 2003, le gouvernement du FPR a présenté la politique de gratuité de l’enseignement au Rwanda. Cette politique a été avancée avant tout pour améliorer l’inscription et la fréquentation de classe des enfants démunis, qui sont en particulier en majorité Hutus. Cette politique a été excellente sur le papier, mais le gouvernement du FPR n’était pas intéressé par l’amélioration du niveau d’éducation de ces enfants. L’objectif principal était d’attirer des fonds d’aide à l’éducation de l’Union européenne, de l’UNESCO et celle des Nations Unies sur l’évolution de l’éducation.

A la fin de l’an 2003, le gouvernement rwandais avait reçu 26 millions d’euros de l’Union européenne à l’égard de la politique de gratuité de l’enseignement et des politiques d’éducation rurale (www.ec.ceuropa.eu/2003/educationaid). Chaque année, l’Union européenne a fourni 3 millions d’euros pour les projets d’éducation au Rwanda. Malheureusement tous ces millions sont allés dans la poche du chef spirituel du FPR, Paul Kagame, cette politique de gratuité de l’enseignement au Rwanda était une arnaque conçue par le FPR pour obtenir les fonds d’aide de la communauté internationale dans le but de détournement de fonds.

En 2003, les Nations Unies ont également donné au gouvernement du FPR 350 millions de dollars pour un programme de cinq ans visant à améliorer l’éducation, la santé et la nutrition. Après l’aide a été augmentée jusqu’ à 370 millions $ en 2008 et l’aide sur cinq ans a été encore augmentée à 400 millions de dollars pour la période 2013-2017.

(http://www.catholic.org/international/international_story.php?id=51871).

Malgré toute l’aide, le gouvernement du FPR ment toujours aux donateurs occidentaux qu’il fournit un enseignement primaire gratuit et l’enseignement secondaire subventionné, mais l’éducation au Rwanda et le système éducatif restent les plus chères dans la région d’ Afrique de l’Est. Même dans des écoles primaires libres, les enfants sont obligés à payer toutes sortes de frais d’inscription, par exemple tous les enfants de l’école primaire dans les écoles publiques doivent payer des frais de sécurité de l’école, les frais des examens, frais de rapport etc . Mais tout le monde aura toujours à entendre Kagame et ses malades mentaux collaborateurs mentir au monde entier que l’État assure l’éducation gratuite.

Cette politique de gratuité de l’enseignement est une création par le régime d’apartheid du RPF pour attirer des fonds en provenance des pays occidentaux pour leur propre intérêt, le ministère de l’éducation est devenu une unité centrale de corruption et de détournement de ce régime criminel. Ainsi, a vu le jour, la création d’un système d’éducation de ghetto au Rwanda pour les pauvres et les enfants défavorisés.

La saga de la bourse sous le gouvernement du FPR

Après le génocide de 1994, le Rwanda est devenu le plus pays qui a béneficié le plus de bourses d’études dans les universités à travers le monde. La répartition de ces bourses entre des étudiants rwandais a été la politique la plus « apartheid » de ce régime criminel du FPR. Ces bourses d’études destinées aux étudiants les plus intelligents au Rwanda et surtout  les plus pauvres, ont été détournées par les élites du FPR et ont envoyé leurs enfants à l’étranger dans les meilleures universités du monde.

Un message envoyé à IKAZE IWACU par un haut fonctionnaire du ministère de l’éducation au Rwanda que nous ne pouvons citer son nom pour son / sa propre sécurité, montre et explique comment ces bourses ont été réparties entre les enfants Rwandais. Dans ce même message ce haut responsable note également que les bourses du Royaume-Uni, Etats-Unis et au Canada sont généralement contrôlés et distribués par le bureau du président.

BOURSES ACCORDEES AU RWANDA PAR DIFFERENTS PAYS ANNEE D’EXERCICE 2012/2013.

         Les bourses    Nr de places     Tutsis      Hutus           Twa

          UK                       31                  31              0               0

          USA                     52                 50              2               0

          Canada                  7                  7               0               0

          China                  14                  2              12               0

          Russia                17                  1              14               2

          E.U                     35                 29               4               2

          Uganda               11                11                0               0

          Ghana                   5                 1                 3              1

          Nigeria                 7                  5                 2              0

          Kenya                   7                 7                  0             0

         SOUTH A.           26                 25                  1            0

Le tableau ci-dessus montre comment des bourses ont été distribuéss sous le régime d’apartheid de Kagame. La table ne possède pas un certain nombre de bourses d’études de l’Inde et de la Malaisie. Le message qui a été envoyé à IKAZE IWACU a également indiqué que sur 76 diplômes de maîtrise obtenus l’année dernière (2012/2013), 85% d’entre eux ont été donnés aux Tutsi et tout cela indique un niveau élevé d’inégalité et les tendances de l’apartheid au sein du gouvernement du FPR.

Les élites gouvernementales du Rwanda, et où leurs enfants étudient ou ont étudié.

Dictateur Paul Kagame: Ce dictateur rwandais n’a aucune confiance dans son propre système d’éducation que tous ses enfants ont étudié dans des écoles privées au Rwanda et maintenant ils sont tous aux Etats-Unis avec des bourses destinées aux enfants pauvres du Rwanda. Ce monstre n’a aucune honte en lui.

DR. Pierre Habumuremyi: L’ancien Premier ministre du Rwanda, il a fait ses études au Congo et a joué un grand rôle dans la destruction du ministère de l’Éducation par le détournement des fonds de l’éducation pour son maître, Paul Kagame. Les enfants de Habumuremyi sont gradués en Afrique du Sud, en France et aux USA. Cela montre comment il n’avait pas la confiance dans le système d’éducation du Rwanda, et il a dû utiliser des bourses destinées aux enfants pauvres et intellegents pour envoyer ses enfants à l’étranger.

Bernard Makuza: Makuza, le président du Sénat, est le défenseur le plus énergique de ce régime de l’apartheid, un homme qui recevait les salaires et autres prestations gouvernementales pour totalement ne rien faire. Ses enfants ont étudié dans des écoles privées au Rwanda et ils sont maintenant aux universités aux USA grâce à des bourses destinées aux  enfants pauvres et intelligente du Rwanda. Le président du Sénat n’a pas la confiance dans l’éducation au Rwanda.

Rose Mukantabana: L’ancienne présidente du Parlement n’a pas la confiance en école publique que ses propres enfants vont à l’école privée « Green Hill » appartenant à Jeannette Kagame.

Dr Jean Damascène Ntawukuliryayo: l’ancien Président du Sénat Rwandais a été le plus vurlant partisan du régime criminel du FPR. Quand le moment viendra, il sera debout main dans la main avec le monstre Kagame pour répondre aux crimes du FPR et le pillage économique. Ntawukuliryayo n’a aucune confiance dans le système d’éducation du Rwanda. Ses enfants ont fréquenté les écoles privées au Rwanda, et maintenant ils étudient sous les bourses rwandaises aux Etats-Unis et en France.

James Musoni aka Kiwani: Il est le ministre le plus pathétique et le tueur le plus efficace parmi les ministres du FPR. Ce voleur a détourné des fonds destinés au système d’éducation, alors qu’il envoie ses enfants dans des écoles privées au Rwanda. Cela montre que même le plus errant apologiste du FPR n’a pas confiance en son propre système d’éducation.

Dr Vincent Biruta: l’ancien ministre rwandais de l’éducation, Biruta a été le ministre le plus incompétent dans le gouvernement du FPR. Ce ministre a reçu des traitements et salaires pour totalement ne rien faire. Le ministre a présidé la destruction de l’éducation au Rwanda. Pendant qu’il détruisait l’éducation du Rwanda ce ministre pathétique a envoyé ses enfants à l’école privée au Rwanda, et son fils aîné est à l’université aux Etats-Unis grâce à une bourse destinée aux enfants pauves et intelligents du Rwanda.

Tous les hauts responsables du FPR et du gouvernement ont fait enregistré leurs enfants dans des écoles privées huppées au Rwanda et plus tard sont expédiés à l’extérieur du pays sur les bourses du gouvernement par l’arrière porte.

Les défaillances dans le système de l’éducation au Rwanda

  • Le curriculum de l’éducation au Rwanda dans le cadre du Conseil d’ éducation du Rwanda a été un désastre depuis 2000.
  • Le passage du français à l’anglais a été un échec, conduisant à l’effondrement de l’éducation au Rwanda.
  • Les salaires les plus bas pour les enseignants dans la région d’Afrique de l’Est.
  • Les frais de scolarité les plus chers et élevés pour les étudiants, dont les plus intelligents font face à des charges financières les empêchant de rejoindre les universités nationales, par exemple, les frais d’inscription de 250.000 francs rwandais pour tout étudiant pour rejoindre l’université nationale du Rwanda.
  • Les examens fixés par le Haut Conseil de l’éducation et la Commission Nationale peuvent être qualifiés comme étant impropres à la fin.
  • Enseignants non formés dispensent des cours, et en particulier l’enseignement dans une langue qu’ils ne connaissent pas. (En anglais)
  • Le système de financement de l’éducation « FARGE » ne paie que pour les Tusti, survivants du génocide, tandis que les survivants hutus du génocide, sont ignorés et oubliés.
  • Les écoles publiques manquent de livres et d’autres matériels didactiques pour les élèves, les parents doivent acheter eux-mêmes, ce qui affecte les étudiants, qui viennent des familles pauvres.
  • Faible niveau de moral chez les enseignants car ils sont mal payés. Les enseignants ne préparent pas leurs cours car ils s’en foutent, le gouvernement lui même paie leurs salaires en retard.
  • Les enseignants sont parmi les fonctionnaires les plus pauvres au Rwanda.

Conclusion

Le système éducatif du Rwanda est un échec, le système est inefficace, et les enfants sont en concurrence au paysage inégal. Les enfants hutu ont été stigmatisés comme des échecs, et maintenant ils sont obligés de se repentir pour les péchés qu’ils n’ont pas commis. Les écoles communautaires dans les zones peuplées par les hutus sont fermées plutôt que d’être meublées avec les ressources nécessaires.

interahamwe

Les projets de l’apartheid de Kagame dans la région doivent être combattus à tout prix, le dernier recours est celui de la lutte armée. Le dictateur Kagame  nous a poussé loin à tel point que nous devons prendre les armes pour protéger nos droits humains fondamentaux.

Une note de conseils pour les ministres et les fonctionnaires qui sont complices de ce régime dans ses crimes, sachez que vous serez jugés pour les crimes commis sous votre regard et la loi va vous chasser partout, sauf si vous décidez de vous suicider sur la rivière Nyabarongo.

 

Par notre Correspondant

Ikazeiwacu.fr