CRIMES OF THE GREAT LAKES EXTERMINATION PROGRAM

RE POSTED FROM IKAZE IWACU

MEMORANDUM DES FORCES DEMOCRATIQUES DE LIBERATION DU RWANDA (FDLR): « DEUX MANTEAUX SOUS LESQUELS LE FPR S’ABRITE POUR EXTERMINER LES GENS ». | IKAZE IWACU

MEMORANDUM DES FORCES DEMOCRATIQUES DE LIBERATION DU RWANDA (FDLR): « DEUX MANTEAUX SOUS LESQUELS LE FPR S’ABRITE POUR EXTERMINER LES GENS ».

12 mai 2015

Politiki

Nous, Réfugiés Rwandais se trouvant dans les forêts de la République Démocratique du Congo (RDC), regroupés au sein des Forces Démocratiques de Libération du Rwanda, FDLR en sigle, tenons encore une fois, à faire des déclarations à l’opinion publique. En effet, après tant de propos propagés par ceux qui veulent notre extermination, dont par ailleurs beaucoup sont truffés de purs mensonges et d’autres qui disent du mal de nous, non pas par mauvaise foi, mais par ignorance de la vérité historique.

INKAMBI Y'IMPUNZI Z'ABAHUTUNous avons donc choisi de nous lever et parler afin de combattre le mensonge qui a été à la base de l’extermination de plusieurs personnes, que ce soit des Rwandais, que ce soit des voisins du Rwanda, surtout les populations de la RDC où l’on dénombre jusqu’à date plus de huit millions (8.000.000) de gens massacrés. Tous ces gens tués constituent une lourde charge à mettre sur la tête de l’Armée du FPR, qui se vante actuellement d’être la plus redoutable Armée dans cette Région.

Du fait du mensonge du FPR, nous Rwandais et Congolais avons été sérieusement pris à partie, si bien qu’il y en a qui se complaisent à massacrer les gens à cœur joie. Le fait qu’il y a encore des survivants, ce n’est ni par la volonté, ni par pitié de qui que ce soit.

Même si certains citoyens de ce monde découvrent progressivement le mensonge et la méchanceté du FPR, il y en a d’autres qui, par ignorance de la vérité historique, continuent à camper  sur leurs méchantes intentions et d’autres qui, connaissant pertinemment la vérité, s’en détournent carrément de peur de devoir répondre de leur défaillance à stopper les massacres qu’a perpétrés le FPR. Et pourtant, à force de s’en ficher, le FPR ne fait que redoubler d’ardeur dans ses innombrables tueries visant toute catégorie de la vie des Rwandais et de leurs voisins.

Après les exécrables forfaits que le FPR a commis dans divers endroits depuis le 01 Octobre 1990 lorsqu’il déclencha la guerre contre les Rwandais jusqu’ à ce que son Armée s’en prit impitoyablement aux Réfugiés internes de KIBEHO, et poursuivit ses ignobles forfaits contre les Réfugiés des camps de l’ONU en RDC, et allant même jusqu’à massacrer massivement les congolais qui ressemblent aux Hutu. Tout cela a emporté plusieurs âmes estimées à des millions.

A toutes ces ignominies s’ajoutent d’innombrables Rwandais portés disparus, puisque les rivières du Rwanda ont fait le travail de charrier les corps à travers l’Afrique, si bien qu’il est impossible de retrouver ces corps, ces rivières regorgeant de bêtes sauvages anthropophages.

kagame et friendsA cette date, le FPR garde un grand espoir que toutes ces ignominies ne laisseront guère de traces pour effet de mémoire, ou pour effet de poursuites pénales, car ceux qui devraient le poursuivre et déposer les plaintes, c’est-à-dire les Réfugiés rescapés des massacres, sont entrain d’être pourchassés pour être exterminés totalement, comme s’est devenu telle une chanson à la une.

Nous Réfugiés rescapés, venons de découvrir et de voir clair que la cause profonde de la chasse à l’homme dont nous faisons l’objet vise à nous exterminer avant que nous n’ayons rien déclaré, ou nous empêcher carrément de tirer au clair la tragédie subie par la population de cette Région sous l’entière responsabilité du FPR et de son Armée. Nous avons donc opté, tant bien que mal, de dire la vérité et rien que la vérité, quand bien même elle ferait son chemin après notre disparition.

Présentement et dans ces derniers temps, le FPR n’a cessé de montrer au monde qu’il a le droit d’exterminer les Africains voisins du Rwanda sous couvert de la carte de Génocide contre les Tutsis. Dans le même cadre, il a montré constamment qu’au-delà des Tutsi tués il n’existe pas d’autres valeurs humaines à considérer.

Loin de là, le FPR n’a pas voulu uniquement massacrer des Rwandais, il s’en est pris aux populations des autres pays, si bien que s’appuyant sur les chiffres donnés dans le MAPPING REPORT, les Congolais massacrés par le FPR sont plus nombreux que les Rwandais qui y ont passé.

Cependant le nombre de Rwandais massacrés n’est pas encore connu avec exactitude, du fait qu’on n’a pas encore mis en place une commission d’enquête indépendante ad hoc pour statuer sur le nombre. Tous ces forfaits d’extermination des Rwandais et des populations étrangères ont été commis par le FPR s’abritant sous deux mantaux blindés qui ont fait que toute la communauté internationale n’a pas pu s’en apercevoir, même l’ONU n’y a vu que du feu.

Nous les Réfugiés Rwandais au vu d’une telle entreprise d’extermination perpétrée contre les Rwandais et les populations étrangères à ne pas tolérer en aucun cas, avons choisi de dire la vérité, mus par l’instinct de survie d’autant plus que nous sommes particulièrement visés.  »Voici alors les deux longs manteaux que le FPR a longtemps portés dans son entreprise macabre d’extermination des Rwandais et des Congolais »: 

LE PREMIER MANTEAU: « Exterminer les Hutu en les taxant de Génocidaires, après les avoir massacrés, on baptise leurs cadavres de Tutsi »

Plusieurs années viennent de s’écouler en ayant soin de commémorer le Génocide perpétré contre les Tutsi ; et des sites mémoriaux ont été érigés pour abriter les ossements des victimes que le FPR appelle présentement des corps. Toute personnalité étrangère qui arrive au Rwanda doit se faire  conduire aux différents sites, s’incliner devant les morts, mais dans le cadre mal intentionné d’attiser la colère et de s’attirer la sympathie des étrangers pour ainsi se camoufler dans ces manteaux et s’en prendre aux Hutu sans que personne ne s’y oppose.

Dans la vie d’un individu, plusieurs composantes interviennent pour le marquer: lorsqu’il meurt, il y a des composantes qui ne disparaissent pas aussi vite si pas endommagées, dont ses ossements. Les ossements constituent l’arme de lutte pour le FPR en ce moment pour se faire vengeance et tuer sans relâche les Hutu, en emprisonner les autres, afin d’en faire des hommes de corvées.

Lorsque quelqu’un prend l’habitude de tuer les gens, il finit par s’en complaire jusqu’à se considérer comme leur Créateur. Et pourtant, il existe un Dieu, qui nous a tous créés, qui intervient en faveur de chacun parce que tous ont été créés par sa volonté. Or lorsque quelqu’un meurt, tout est fini pour lui, il est réduit au silence, raison pour laquelle les ossements étalés dans les mémoriaux ne peuvent porter plainte et démentir qu’ils sont Tutsi, pour démontrer qu’ils sont Hutu.

Nous les Réfugiés Rwandais se trouvant en RDC, faisons appel aux Rwandais partout où ils se trouvent à travers le monde entier, aux étrangers partout où ils se trouvent  à travers le monde entier, ainsi qu’aux étrangers éprouvant de l’amour pour l’être humain, afin qu’ensemble nous nous levions comme un seul homme pour mettre la vérité et rien que la vérité au grand jour sur l’extermination des Rwandais. Evitons donc d’être comme ces ossements qui ne peuvent s’expliquer pour dénoncer le mensonge commis à leur endroit.

L’Armée du FPR a massacré bon nombre de gens depuis le déclenchement de la guerre; avec l’abattage de l’avion du Président HABYARIMANA, elle a redoublé d’ardeur dans l’accomplissement de sa sale besogne si bien qu’il est difficile actuellement de connaître le nombre de tués et où ils ont été tués et enterrés. Lors de cette situation confuse, le FPR s’est permis de massacrer impitoyablement les gens dont il a, par après, ramassé les ossements, pour les acheminer dans les mémoriaux, soit disant des os appartenant aux Tutsi.

N’y a t-il pas eu des Hutu tués? Evidemment, pour des intérêts politiques et diplomatiques le FPR devait faire du Génocide contre les Tutsi un fonds de commerce.Pourquoi ce paradoxe de tuer ceux que vous incriminez comme Génocidaires pour en faire des Tutsi après leur mort?

Nous Réfugiés rescapés regroupés au seins des FDLR, témoignons, affirmons, tout en  chargeant le FPR d’avoir massacré beaucoup de Hutus, et avoir transporté leurs ossements dans les mémoriaux en les qualifiant de Tutsi dans le but de se constituer une arme redoutable de mieux nous exterminer. Du fait des conséquences que nous subissons, nous avons préféré de ne pas les taire, d’en faire le suivi, de les combattre et de montrer au monde entier le mensonge du FPR.

genocideEn outre, nous tablons sur une vérité crue et indélébile avec preuve malgré certaines gens qui croient à notre totale extermination avant que nous n’ayons rien révélé. Nous dénonçons haut et fort le mensonge politique que le FPR a propagéà travers le monde. Nous  dénonçons  également tous les ignobles forfaits perpétréscontre nous  cause de la colère et le chagrin engendrés suite aux ossements des nôtres assassinés par le FPR qui les expose à tout passant,  en leur collant l’étiquette Tutsi.

Nous ne supporterons jamais le silence devant tous ces innombrables gens qui ont péri à cause de ce mensonge du FPR. Nous ne nous tairons pas non plus aucune seule fois compte tenu  des lourdes conséquences que ce mensonge fait peser sur nous: se faire haïr, se faire massacrer, se faire exterminer. Nous le dirons et nous en ferons le suivi même s’il ne survive qu’un seul rescapé, pourvu que la vérité aille au grand jour.

L’on clame qu’au Rwanda l’unité et la réconciliation nationales sont au bon fixe. Alors pourquoi cette unité et cette réconciliation nationales doivent-elles se réaliser uniquement lorsque les Hutu acceptent que les ossements de leurs Mamans, de leurs Papas et de leurs frères et sœurs soient étalés dans les mémoriaux sous l’étiquette Tutsi?

Nous savons très bien que si un beau nombre de Rwandais refusent de se taire comme tel est le cas des ossements qui se taisent, la vérité éclatera au grand jour et sans tarder. Des millions de personnes trucidées par le FPR sont nombreuses, que ce soit au Rwanda ou en RDC. Tous ces ignobles forfaits ont été commis par le FPR  brandissant l’arme des ossements qu’il affirme être tous des Tutsi. Suite au mensonge du FPR, d’aucuns croient que les morts  sont identifiables à leurs ossements uniquement.

Nous Réfugiés Rwandais rescapés optons pour combattre le mensonge-exterminateur du FPR en brandissant la vérité. Il est vrai que le FPR a massacré les gens, mais il n a pas massacré leurs noms. Ainsi, le mort laisse derrière lui ses ossements et ses noms malgré la longue période écoulée ; le FPR a pourtant voulu effacer les noms en mettant à contribution l’état civil, là où il a délibérément mis à terre ses bureaux pour les transformer à sa guise pour effacer les preuves là où il a massacré des Rwandais pour y faire habiter des étrangers, là où il a regroupé la population en villages (Imidugudu) dans le but de faire disparaître les ruines laissées par les victimes des massacres, etc…. Tous ces faits macabres n’ont pas pu parvenir à faire disparaître définitivement les noms des tués.

Le FPR a mené sa lutte en brandissant les ossements dans son mensonge, nous les FDLR avons opté pour mener notre lutte en brandissant les noms des victimes et la vérité. Au moment où le FPR s’est servi du mensonge pour exterminer les gens, les FDLR ont opté pour faire de la vérité son arme afin de défendre les survivants. Loin de vouloir minimiser le Génocide par ces mots comme le FPR a l’habitude de le faire croire, au contraire c’est plutôt le FPR qui a tout fait pour minimiser le Génocide lorsqu’il prend les ossements de ceux qu’il accuse de l’avoir commis et les (ossements) fait passer pour ceux des vrais victimes Tutsi. Ceci  constitue   une grave affaire qui devrait faire l’objet de poursuites judiciaires.

genocide-in-rwanda-skullsParadoxalementà toute découverte d’ossements de Tutsi tués, des enterrements en dignité s’en suivent ; mais alors, ceux des Hutu tués auxquels il est collé l’étiquette de génocidaires, où ont-ils été enterrés, quand bien même l’endroit serait insalubre comme certains pensent que c’est cela le sort qui devrait être réservé aux Hutu ?

Comme les noms et les ruines le montrent, que l’on fasse fi de la dignité humaine, mais alors que le FPR montre clairement où il a enterré ceux qu’il a condamnés à mort et exécutés, afin de contredire nos témoignages selon lesquels le FPR a pris pour des ossements Tutsi ceux des Hutu; et que cela soit fait avec l’implication de la Communauté internationale sans aucun parti pris et en se faisant épauler par la technologie moderne (dans l’identification des restes  des corps). 

Nous considérons, en effet, que ceci pourra constituer l’unique remède que le monde sera à même d’administrer, pour résoudre l’équation d’extermination des peuples habitant cette Région dans laquelle évoluent le FPR et les FDLR. Il sera question également de démystifier le contentieux qui oppose le FPR et les FDLR. C’est bien ici que naîtra la vraie racine de l’unité et la réconciliation nationales.

LE DEUXIEME MANTEAU

Il est rare au monde de trouver une Armée d’un pays quelconque envahir un autre pays sans la moindre intention de se battre contre l’Armée  de ce dernier, mais plutôt dans le seul but d’exterminer sa propre population. Nous n’avons jamais, nulle part au monde, trouvé une Armée nationale tuer la population de son propre pays, au lieu de lui assurer la sécurité. De plus, nulle part ailleurs au monde on a vu une Armée s’acharner à pourchasser ses propres ressortissants en fuite durant des années comme vient d’en totaliser le FPR dans  sa chasse acharnée et exterminatrice des Réfugiés Rwandais. Cette panoplie de forfaits non exhaustivement  explicités ont été l’apanage de la seule Armée du FPR qui  se dit Armée Rwandaise.

Hutu genocide in congoCes forfaits ont des preuves palpables, que ce soient celles publiées par le MAPPING REPORT, que ce soient celles qui attendent d’être publiées. Il est très regrettable de constater que l’ONU ignore ce problème qui devrait être considéré comme devant faire obstacle à l’envoi de cette Armée, soit disant rwandaise, dans différents pays tiers en missions de maintien de la paix, aussi longtemps que les auteurs de ces forfaits (crimes de guerre) n’auront pas été arrêtés et traduits devant la justice, pour que cet opprobre puisse s’effacer à l’endroit de cette Armée du Rwanda, car historiquement parlant cela n’a jamais été vécu avant l’avènement des  seules troupes du FPR.

Ainsi donc, l’Armée du FPR qui est commandée par des criminels de guerre ne devrait être envoyée en mission nulle part au monde pour assurer la protection des camps de Réfugiés, du fait qu’elle est accusée d’avoir tiré sur des camps de Réfugiés, que ce soit à Kibeho,  que ce soit en RDC.

Non plus, elle ne peut être commise à la protection d’un Chef d’Etat d’un autre pays, au moment où elle est incriminée d’avoir assassiné différents chefs d’Etat au Rwanda, au Burundi et en RDC.

Non plus, elle ne peut être commise à la protection d’une quelconque population d’autres pays étrangers,  au moment  où elle n’est pas encore lavée des massacres de plus de six millions (6.000.000) de Congolais.

Aux Nations Unies se trouvent plusieurs rapports relatant différents forfaits macabres commis par les troupes du FPR, mais curieusement cette Institution qu’est l’ONU n’a pas encore mis en place un tribunal pour juger les auteurs de ces crimes afin que l’ONU puisse s’épargner les critiques sur l’utilisation de grands  criminels dans ses missions militaires à travers le monde.

Ainsi donc, il est à déplorer que l’ONU déploie des forces parmi lesquelles se trouvent des criminels, en l’occurrence celles  du Rwanda.

Nous Réfugiés Rwandais, ayant amèrement constaté le problème de la manière dont l’ONU recourt à des Armées ayant commis des  crimes graves dans ses missions sans qu’elles en soient d’abord innocentées par la justice, nous nous sommes réellement sentis  mal à l’aise et avons eu peur de voir l’ONU collaborer avec de grands criminels au vu et au su du monde entier. Si alors l’ONU fait peu de cas de la discipline dans ses forces militaires, nous craignos alors que le monde finira par se rendre compte que ce sont les forces Onusiennes qui sont accusées des crimes graves, pour avoir introduit de grands criminels dans ses missions.

L’on raconte souvent et l’on publie dans les médias que les Forces de Défense Rwandaises sont vraiment exemplaires dans l’exécution des missions Onusiennes de paix: nous brûlons alors de connaître qui sont celles qui ont massacré les millions de Rwandais et de congolais. Est-ce que le fait de les ovationner leur épargne tous les crimes dont ils sont accusés? Dans le cas où ce serait ainsi, alors  c’est à l’ONU que la question serait posée.

massacreOn remarque souvent  que suite aux crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis et entrain d’être commis par le FPR et son Armée, la peur les hante en permanence par crainte que l’ONU les poursuivra un jour; c’est pourquoi le Gouvernement du FPR cherche assez souvent à tendre des pièges à l’ONU en recourant aux mensonges, pour éviter d’être poursuivi devant les tribunaux Onusien, à cause justement de ces crimes (de guerre et contre l’humanité) qu’il a commis et qu’il continue à commettre jusqu’à date. Le fait que le Gouvernement du FPR est actuellement sollicité dans les programmes et missions de l’ONU constitue, pour le FPR, le deuxième manteau dont il se couvre pour pérenniser son plan macabre d’exterminer les gens (Rwandais et Etrangers).

A cause de ces ignobles forfaits que le FPR perpètre contre les Rwandais et les Etrangers, considérant les lourdes conséquences qui en résultent et que nous Réfugiés Rwandais vivant en RDC encaissons, et que nous restons opprimés à cause du  mensonge du FPR, nous avons pris le devant pour dire et démontrer la vérité.

Nous avons mis en évidence les deux longs manteaux sous lesquels se cache le FPR dans son entreprise  exterminatrice, dans l’optique de permettre aux hommes épris de vérité de s’en servir pour nous épauler dans les campagnes de dénonciation de ces ignobles forfaits construits sur le mensonge.

Actuellement nous sommes convaincus qu’il y a beaucoup de Rwandais qui voient la vérité telle que nous la voyons ; par ailleurs,  il y en a d’autres qui en savent plus que nous selon l’endroit où ils se trouvent, seulement ce qui est déplorable c’est  que beaucoup préfèrent se taire comme s’ils étaient déjà morts occultant ainsi la vérité pour sauvegarder leurs intérêts propres. Les autres  ont peur de mourir,  et pourtant tel est leur destin, ainsi de nombreuses personnes continuent à se faire exterminer là où ils sont sensés être protégés.

Nous les Réfugiés Rwandais rescapés de l’épée du FPR,  nous souffrons énormément de ce qui s’opère contre nous, tout comme ce qui s’opère contre les Rwandais en général, sans oublier la population de ce pays (RDC) qui nous héberge. Nous interpellons tout un  chacun de dénoncer ces forfaits uniques au monde, perpétrés actuellement par les Forces qui se disent du Rwanda, et qui sont actuellement récompensées pour exécuter des missions de paix de l’ONU au lieu d’être poursuivies en justice.

Nous demandons en outre une conjugaison d’efforts dans la démarche de démontrer la manière dont le FPR exploite le terme « Génocide perpétré contre les Tutsi » comme une arme de faire disparaitre complètement la seule ethnie Hutu: en les massacrant, en les jetant en prison, en les soumettant aux corvées, etc… Ce qui est pire encore c’est le fait de les massacrer en tant que Hutu, qui deviennent Tutsi après leur mort afin d’être acheminés et étalés dans les mémoriaux.

Nous réitérons encore une fois notre demande à tout le monde de lancer un vibrant SOS en faveur de l’ethnie Hutu présentement en voie d’extermination, et d’aider la plupart de connaître les circonstances de disparition ou de mort des leurs: en tirant au clair les circonstances de leur mort, de quoi ils sont morts, les endroits où ils ont été jetés après leur mort, etc.

Nous rappelons aux Rwandais qu’il n’est pas nécessaire de se réconcilier uniquement parce que l’on accepte que les ossements de tous ceux qui sont morts au Rwanda sont des ossements Tutsi.

Se mettre en valeur au Rwanda  doit être de  l’apanage  de tous les Rwandais sans exception et non d’une quelconque  ethnie « Eux aussi (les Hutu) sont des êtres humains, que cela soit une voix à ne jamais taire »

 

Fait à WALIKALE, le 07 Mai 2015

 

fichier pdf MEMO DES FDLR – MANTEAUX DU FPR

(Sé)

BYIRINGIRO Victor

Général Major

Président ai des FDLR